Accueil

Formations santé des migrants

Ce site  a pour vocation de rassembler les informations de quelques enseignements différents et autonomes sur cette thématique.
Mis à jour en temps réel, il permet aux étudiants et participants de connaître les programmes, les lieux d’enseignement, d’accéder aux documents supports en préparation et en complément, et de partager leurs travaux et contributions.
Il permet aux intervenants de connaître, outre le programme général des enseignements, le profil des participants.

Comme il n’est volontairement pas référencé par les moteurs de recherche, il faut enregistrer cette adresse dans vos favoris.

Si vous participez au DU santé des migrants, cliquez sur la catégorie « DU santé des migrants » ci-contre pour obtenir le programme complet des sessions et les documents support. Pour le DU médiation en santé, cliquez sur la catégorie correspondante.


Premier enseignement :
Diplôme Universitaire : « santé des migrants »

Ouvert depuis 2017, il a pour objectifs :

1 Améliorer la connaissance des professionnels de santé sur :
les déterminants de santé des populations migrantes
les enjeux de santé individuels et collectifs
les mécanismes d’obstacles aux soins ou de renoncements aux soins.

2 Donner aux professionnels de santé les outils pour contourner les obstacles aux soins et contribuer à améliorer l’état de santé des populations migrantes.

Il est destiné aux médecins (généralistes ou spécialistes), cadres de santé, infirmièr(e)s, sages-femmes, assistantes sociales, psychologues, cadres et personnels administratifs des secteurs socio-sanitaires, médiateurs de santé ou intervenants associatifs, étudiants en troisième cycle d’études médicales.

Accession sur dossier

Organisation
Enseignement: 105 heures (15 jours ouvrés x 7h cours par jour)
3 semaines de cours à temps plein réparties sur l’année (week-end non compris)
Modules obligatoires : 97 heures
Module optionnel : 8 heures

Alternance de cours magistraux et ateliers : les cours « descendants » laisseront une place pour les échanges ; certains ateliers  se feront sous forme de débats

Validation
40% de la note d’évaluation: présence obligatoire aux enseignements
60% de la note: rédaction d’un mémoire et soutenance à l’oral
Cet écrit s’appuiera sur une étude expérimentale, observationnelle, ou une revue de littérature. La réalisation du mémoire est placée sous la responsabilité d’un directeur de mémoire, sur une problématique définie avec le comité pédagogique au début de la 3ème semaine de cours

Pas de session de rattrapage.

Trame pédagogique du diplôme et comité pédagogique en cliquant sur les pages correspondantes en haut à droite de votre écran

Mémoires des anciennes sessions en cliquant dans l’année ciblée dans les « catégories » au milieu à droite de votre écran.


 Deuxième enseignement :
Diplôme universitaire : « Médiation en santé »

Officiellement inscrite dans l’agenda politique depuis la « Loi de modernisation de notre système de santé » du 26 janvier 2016, la médiation sanitaire (médiation en santé) vise « à améliorer l’accès aux droits, à la prévention et aux soins des personnes éloignées des systèmes de prévention et de soins, en prenant en compte leurs spécificités » (Art.L.1110-13). Elle permet également de sensibiliser les professionnels de santé aux spécificités de ces populations et de faciliter leurs relations en vue d’une prise en charge. Le champ d’intervention de la médiation en santé peut être très large mais il s’inscrit plus particulièrement dans le cadre des maladies chroniques (infection par le VIH, les hépatites, cancers, diabète, drépanocytose, hypertension artérielle, bronchopneumopathie chronique obstructive, asthme, insuffisance rénale,…).

Objectifs

Permettre aux médiateurs en santé de jouer efficacement leur rôle d’interface en leur proposant une formation en matière de pathologies chroniques, de santé publique, d’organisation du système sanitaire, social et médico-social, d’anthropologie sociale et culturelle, de droit.

Cette formation théorique sera complétée par une formation pratique (rencontres d’acteurs de terrain, débats, stages) sur le processus de médiation, la communication et la valorisation de l’activité. Une place importante est réservée à l’apprentissage interactif (ateliers).


Site mis à jour le 10/07/2021